Jours fériés pour les aidants : comment partir l'esprit tranquille ?

 

Le mois de mai est un mois qui, on le sait, nous réserve de nombreux week-end prolongés. L’occasion de partir se ressourcer, d’effectuer des travaux chez soi, ou encore de faire du tri pendant les beaux jours. Néanmoins, ces moments de pause sont parfois difficiles à prendre lorsqu’on est aidant d’une personne âgée ou handicapée. Il existe pourtant des moyens, médicalisés ou non, pour partir l’esprit tranquille en étant certain(e) que la personne dont on s’occupe est entre de bonnes mains. 


Jours fériés pour les aidants : comment se faire remplacer ? 


Vous êtes aidant et aimeriez partir pour un week-end prolongé mais vous vous sentez coupable de laisser la personne que vous aidez ? Sachez qu’il est important pour vous de profiter de moments de relâchement pour compenser votre investissement auprès du proche que vous aidez au quotidien. N’hésitez donc plus à profiter des jours feriés, et passez le relais à du personnel spécialisé, médical, ou bien à des plateformes d’aide pour accompagner votre proche durant votre absence. 

Voici donc des solutions pour parvenir à partir sereinement en week-end prolongé : 

  • Le Baluchonnage : ce concept né au Québec est une source d’aide indéniable pour les aidants familiaux. En effet, leur objectif est de trouver une personne de substitution en votre absence, qui s’installera chez votre proche afin de veiller sur lui le temps de vos vacances. Le baluchonneur est donc présent 24h/24 au domicile de la personne aidée, et intervient pour la toilette, les déplacements, la préparation ainsi que la prise des repas, et son séjour peut durer de 4 à 14 jours. Pour faciliter le relais entre aidant et baluchonneur, un entretien préalable au domicile de la personne aidée permet de se familiariser avec ses habitudes, son quotidien. Une solution rassurante permettant aux aidants de profiter pleinement des jours fériés. 
     
  • Les centres d’accueil de jour et pour des courts séjours : souvent dédiés aux personnes âgées et aux malades d’Alzheimer, les centres d’accueil de jour sont une solution d’un ou plusieurs jours dans la semaine. Ces centres proposent des activités variées permettant d’intégrer la personne aidée dans un groupe et de favoriser le lien social. Sachez qu’il est également possible de mettre en place le transport des participants pour faciliter leur venue dans le centre d’accueil.
     
  • Les villages vacances répit : pour profiter de moments de détente, de pause, tout en restant à proximité du proche aidé, les aidants peuvent opter pour les villages vacances répit. Ces espaces ont l’avantage de proposer des aides médico-sociales afin d’assurer la prise en charge de la personne aidée, tout en permettant à l’accompagnant de se détendre autour d’activités touristiques à proximité. Ces villages aiguillent également les aidants grâce à un accès à l’information pour se former au mieux à l’accompagnement de leur proche dans le besoin. 
     
  • Les aides à domicile : elles peuvent être mises en place sur le long ou le court terme et assistent votre proche dans des tâches du quotidien, notamment pour s’habiller, faire les courses, préparer et prendre les repas ou encore pour l’hygiène. Cette solution est payante, et son prix varie selon le type d’aide à domicile choisi. Sachez qu’il existe également des aides pour vous aider financièrement dans cette démarche. Vous pouvez retrouver toutes les informations détaillées sur le site du Ministère de la santé afin de choisir la solution la plus adaptée à votre situation et à celle de votre proche. 
     
  • Les voisins : En cas d’absence de votre part pour un week-end prolongé et si les besoins de votre proche ne sont pas trop lourds, n’hésitez pas à demander à un(e) voisin(e) afin de prendre le relais pendant quelques jours pour des tâches légères. Leur proximité rassure, car en cas de problème ils peuvent agir très rapidement. Ainsi, vous pouvez décider de plusieurs passages dans la journée chez votre proche, pour préparer des repas, aider dans des tâches spécifiques, ou encore simplement pour vérifier que tout va bien et passer un peu de temps avec votre proche en votre absence. L’occasion de ramener un petit souvenir de votre week-end pour remercier le/la voisin(e) ! 
     
  • Les amis d’Hubert : Pendant votre absence pour week-end prolongé, n’oubliez pas Les Amis d’Hubert ! Que vous habitiez Paris, en Île-de-France ou à Angers, nos intervenants peuvent prendre le relais pour les loisirs avec votre proche et ainsi partager des moments joyeux et conviviaux. Si vous avez déjà l’habitude de solliciter nos intervenants, pensez à eux lorsque vous souhaitez partir quelques jours en vacances, et si vous n’avez encore jamais testé, c’est l’occasion de vous lancer, et qui sait, créer des liens forts entre votre proche et l’un de nos intervenants ! N'hésitez pas à nous soliciter dans les autres zones géographiques en France, nous serons ravies de vous aider à trouver la perle rare.

 

Jours fériés pour les aidants : n’hésitez plus à partir. 

On le sait, il n’est pas chose facile de laisser un proche dont on s’occupe seul pour prendre quelques jours de vacances. Néanmoins, pour garder un équilibre entre sa vie personnelle et son rôle d’aidant familial, il est primordial de conserver du temps pour soi, et les jours fériés sont l’occasion d’en profiter. Choisissez l’option qui vous semble la plus adaptée, et détendez-vous pendant ces quelques jours off.